Après Winter, c’est au tour d’un autre lama de participer à la recherche contre le coronavirus. Les nano-anticorps issus de Wally sont 100 à 1.000 fois plus neutralisants que ceux de Winter.