Une récente expérience confirme des observations déjà effectuées concernant les tatouages : ils entravent la sécrétion de sueur par nos glandes sudoripares eccrines lors d’un stress thermique.