Une nouvelle étude parue dans Nature a modélisé la propagation de la Covid-19 en utilisant les données de géolocalisation de 98 millions d’individus.