Une récente étude prospective trouve une association inverse entre manger bio et risque de diabète de type 2. Mais les conclusions des auteurs sont plus réservées que ce qu’on peut lire dans la presse.