L’un des deux derniers compagnons de la Libération, l’ancien résistant Daniel Cordier, est décédé à l’âge de 100 ans. Durant la Seconde Guerre mondiale, il avait été le secrétaire de Jean Moulin.