Une trentaine de personnalités ayant voté pour Emmanuel Macron en 2017 lui demandent le retrait de projets de lois qui font “reculer les libertés d’information, d’opinion, de croyance, d’éducation, d’association, de manifestation et de contestation”.