L’exécutif a annoncé, dimanche, la création d’un délit d’écocide en France visant à sanctionner les atteintes graves à l’environnement. Une mesure “bienvenue” mais qui reste “en deçà” des attentes exprimées par les 150 citoyens de la Convention pour le climat.