La taxe sur les géants du numérique sera bien prélevée en 2020, a confirmé, mercredi, le ministère français de l’Économie. Et cela bien malgré les menaces de représailles américaines sur 1,3 milliard de dollars de produits français, notamment les sacs à main et les cosmétiques.