La DGCCRF, en charge des contrôles et de la répression des fraudes, indique que 73 % des gels hydroalcooliques vendus sur Internet, dans les petits commerces ou les grandes surfaces sont soit non conformes soit dangereux.