Suspendu à plusieurs reprises pour des raisons sanitaires, le procès d’Ali Riza Polat, principal accusé des attentats de janvier 2015, a repris mercredi. Diagnostiqué positif au Covid-19 fin octobre, il s’est plaint à plusieurs reprises de son état de santé, empêchant la bonne tenue des débats.