Une récente étude réalisée sur des patients non-hospitalisés nous en apprend davantage sur ce syndrome encore méconnu des scientifiques qu’est le Covid-long.