Jugé à Paris pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire des “écoutes”, l’ancien président Nicolas Sarkozy a fait part lundi de sa “colère” et de son “indignation”. “Je veux être lavé de cette infamie”, a-t-il déclaré au tribunal.