Avec la publication d’un troisième livre depuis sa fracassante démission du poste de chef d’État-major des armées en juillet 2017, le général Pierre de Villiers occupe l’espace médiatique, laissant de plus en plus s’installer une ambiguïté sur son éventuel avenir en politique.