Le président de la République a annoncé mardi la tenue en janvier d’un “Beauvau de la sécurité” destiné à “améliorer les conditions d’exercice” des forces de l’ordre et “consolider” leurs liens avec les Français. Mais la nouvelle suscite de nombreuses interrogations.