Michelle Bachelet, la Haut-commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, a appelé mercredi les autorités françaises à retirer l’article 24 de la proposition de loi sur la “sécurité globale” en France, dénoncé comme liberticide par certaines organisations.