Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a cherché à calmer les esprits jeudi lors d’un déplacement au Qatar, alors que l’Hexagone est vivement critiqué dans une partie du monde musulman pour sa défense des caricatures de Mahomet ou encore pour son projet de loi contre l’islamisme radical. Le ministre français a notamment affirmé que le positionnement de la France contre l’extrémisme religieux avait été “déformé” et a réaffirmé son “plus profond respect pour l’islam”.