Plusieurs syndicats et associations dont Attac ont dénoncé dimanche des “arrestations arbitraires” lors de la manifestation la veille contre la proposition de loi “sécurité globale” à Paris, où près de 150 manifestants ont été interpellés.