La première respiration d’un nouveau-né est à la fois un moment rempli d’émotion et crucial pour sa survie. Des chercheurs américains ont mis en évidence l’implication d’un gène, qui contrôle la respiration autonome, qui s’exprime pile au moment où bébé pousse son premier cri.