La remise de la légion d’honneur au président égyptien, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, lors d’un diner d’État à l’Élysée la semaine dernière, a ravivé les critiques sur la façon dont la presse française a été tenue à l’écart de plusieurs étapes de cette visite officielle.