Outre leur rôle bien connu dans la digestion, les bactéries intestinales influencent aussi l’activité cérébrale et l’humeur. Des chercheurs chinois ont observé des perturbations dans la flore intestinale chez les personnes souffrant de dépression.