Le recteur de la grande Mosquée de Paris (GMP) a annoncé se retirer du projet de Conseil national des imams (CNI), voulu par l’Elysée et confié au Conseil français du culte musulman (CFCM), en dénonçant l’influence de “la composante islamiste” au sein du CFCM.