Chez de nombreuses espèces animales, le sang est de couleur rouge. Jusqu’à présent, peu de preuves permettaient d’imaginer l’origine de ce trait commun. En étudiant une espèce de vers, des scientifiques ont franchi un pas supplémentaire vers la résolution de cette énigme.