L’organisation de la campagne de vaccination en France fait l’objet de nombreuses critiques en raison des retards constatés par rapport à d’autres pays européens, comme l’Allemagne.  Après le coup de semonce du président Emmanuel Macron, lors de ses vœux du 31 décembre, la stratégie adoptée par le gouvernement a été revue afin d’accélérer le processus à partir de lundi.