Une équipe de chercheurs s’est penchée sur les engelures, ces lésions cutanées bénignes dont la fréquence a augmenté durant l’épidémie de Covid-19. Leurs travaux, confortés par les données de la littérature, suggèrent que ces atteintes peuvent découler d’une immunité innée très (trop ?) efficace contre le SARS-CoV-2.

QuiTuSais
ven 08 jan 2021 – 10:09