Peu de choses auraient pu nous préparer à l’année intense et – pour nombre d’entre nous – douloureuse qu’a été 2020. Rien, sauf peut-être les films. C’est du moins ce que suggère une nouvelle étude, qui se penche sur les bienfaits des films d’horreur sur notre psyché.