Les scientifiques disposent enfin d’un peu de recul pour estimer la durée de la réponse immunitaire contre le coronavirus. Selon une nouvelle étude parue dans Science, elle serait d’au moins huit mois.