Beaucoup de personnes souffrent du syndrome de l’intestin irritable, une maladie caractérisée par des douleurs abdominales après la consommation de certains aliments. Une étude récente met en lumière l’un des mécanismes conduisant à cette maladie.