La France a rapatrié mercredi sept enfants de jihadistes français du nord-est de la Syrie. Au total, 35 mineurs ont été ramenés depuis 2019. Des rapatriements au compte-gouttes critiqués par les organisations de défense des droits humains.