Les troubles du sommeil sont monnaie courante. Parmi eux, trois semblent reliés par un point commun : ils sont impactés par une population de neurones particulière.