Un épidémiologiste anglais a partagé le cas rare d’une personne ayant eu des anomalies sur la langue. La « langue Covid » est née !