Délit réprimant la haine en ligne, contrôle renforcé des associations, meilleure transparence des cultes… Le projet de loi “confortant les principes républicains” est depuis lundi soumis à l’Assemblée nationale. Il sera examiné par une commission spéciale avant d’être débattu en séance plénière à partir du 1er février. Auparavant appelé “projet de loi contre le séparatisme”, il fait l’objet d’une pluie d’amendements. Marc Perelman en parle avec David Revault-d’Allonnes et Bruno Jeudy.