Prise en charge des soins psychologiques des victimes, dépistage renforcé, durcissement législatif… Les associations saluent les pistes annoncées par l’exécutif pour lutter contre la pédocriminalité, mais elles dénoncent un manque de moyens pour leur mise en œuvre.