Une récente étude publiée par une équipe du King’s College de Londres a étudié en détail les impacts du glyphosate sur le métagénome et le métabolome du microbiote de rats.