L’ancien juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke a été pendant des années le visage de la lutte anticorruption en France.

Magistrat, il a instruit les grandes affaires politico-financières de la deuxième moitié de la Cinquième République: entre autres, les enquêtes sur l’affaire Urba, celle des frégates de Taïwan ou l’affaire Clearstream 2. Il publie ses mémoires, celles d’un “juge trop indépendant” et fait des propositions pour réformer la justice. Entretien