Une récente étude trouve une association entre la capacité à contrôler ses émotions, ses pensées et ses comportements et le vieillissement cellulaire.