Alors que de nouveaux rassemblements ont été organisés samedi dans des dizaines de villes françaises contre la proposition de loi “Sécurité globale”, les cortèges n’ont pas fait le plein. À Paris, les manifestants étaient quelques milliers au plus fort de l’après-midi, contre ce projet combattu depuis novembre par les défenseurs des libertés publiques et syndicats de journalistes.