Le texte veut être un “marqueur” du quinquennat Macron : l’Assemblée nationale entame lundi en séance plénière l’examen du projet de loi hautement sensible sur le renforcement de l’arsenal contre l’islamisme radical.