Selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, moins de logements sociaux ont été attribués en 2020 en raison des lenteurs administratives provoquées par la crise du Covid-19. Face à la détérioration des conditions économiques, l’association alerte sur un risque d’explosion des expulsions en 2021.