Le gouvernement collégial de la Nouvelle-Calédonie est tombé mardi après la démission des indépendantistes de l’exécutif, en raison du “processus de vente” d’une usine de nickel du groupe brésilien Vale, qui cristallise les tensions.