Le tribunal administratif a condamné, mercredi, l’État français à verser un euro symbolique aux associations requérantes pour “le préjudice moral” dans le cadre de “L’affaire du siècle”. Une décision historique pour les défenseurs du climat résultant des “carences fautives” de l’État contre le réchauffement climatique.