Depuis le 31 janvier dernier, les expatriés français hors Union européenne ne peuvent plus rentrer en France sans “motif impérieux”. Une décision injuste et anticonstitutionnelle, s’alarment des ressortissants français.