Des scientifiques ont pu relier les traits du visage à plusieurs gènes chez des populations sud-américaines, dont un qui serait hérité d’une espèce d’humain disparue.