Pascale Descamps est française, elle a 55 ans. Elle a entamé une grève de la faim voici quatre jours pour tenter d’obtenir le rapatriement de sa fille et de ses quatre petits-enfants, aujourd’hui détenus dans le camp kurde de Roj, en Syrie. Sa fille a rejoint le groupe État islamique en 2015. Elle est aujourd’hui atteinte d’un cancer. Pascale Descamps demande au gouvernement français une mesure sanitaire d’urgence.