Le projet de loi issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, présenté mercredi en conseil des ministres, est particulièrement décrié par les ONG et certains “conventionnels” qui lui reprochent un manque d’ambition.