La ministre française de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé, mardi, vouloir ouvrir une enquête sur l'”islamo-gauchisme” à l’université. Le milieu enseignant a dénoncé une polémique stérile, visant à délégitimer les sciences sociales.