Il y a 20 ans, l’être humain découvrait pour la première fois la richesse et la complexité de son patrimoine génétique. Une entreprise longue qui a monopolisé des centaines de chercheurs pendant 15 ans, mais qui a changé la biologie et la médecine.