Les morts prématurées dues à la Covid-19 ont fait perdre 20,5 millions d’années de vie à l’humanité, selon une nouvelle étude parue dans le magazine Nature. Soit 16 années de vie perdues par patient décédé. Les chercheurs ont calculé la différence entre l’âge d’un individu au moment de sa mort…