Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, samedi, en Martinique contre la menace de prescription dans le dossier du chlordécone. Cet insecticide, dont la toxicité est connue depuis les années 60, est accusé d’avoir contaminé plus de 90 % de la population adulte martiniquaise et guadeloupéenne.