Accusé de corruption et de trafic d’influence, la justice française doit rendre lundi sa décision dans l’affaire des “écoutes” impliquant l’ex-président français Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert. En décembre, quatre ans d’emprisonnement dont deux ferme avaient été requis à l’encontre des trois prévenus.