Nicolas Sarkozy a été condamné lundi à trois ans de prison, dont deux avec sursis, pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite des “écoutes”. L’ancien président français a annoncé qu’il comptait faire appel.